LA BOULE DE FORT EN ANJOU

 

     De nos jours, au fil de la Loire, il n'est pas rare de croiser dans nos campagnes de longs bâtiments à larges baies vitrées : Les Sociétés de Boule de Fort.

       Arrivée dans nos régions aux alentours du 18 ème siècle, la boule de fort garde une origine assez mystérieuse.

               L'explication la plus vraisemblable serait que les mariniers auraient joués à la boule après le déchargement du bateau, au retour, dans la cale au fond incurvée.

                Jusqu'au début du 20 ème siècle, le jeu se pratiquait en plein air sur de la terre soigneusement aplanie à l'aide d'un rouleau. A partir des années 70, et à quelques exceptions prés, le jeu se passe exclusivement en intérieur sur un terrain devenu synthétique et les boules en plastique font leurs premières apparitions.

               D'abord toutes en bois, sans doute des pièces de roulement des bateaux, les boules étaient fabriquées en cormier, frêne ou buis.

                C'est au milieu du 19 ème siècle, afin de parfaire sa résistance aux chocs, que la boule fut cerclée de fer.

                 La boule de fort tient son nom d'un de ses côté "Le fort ", plus lourd, obtenu en y incrustant une petite masse de plomb.  Grâce à ce procédé, il est possible de jouer en ce que l'on appelle des " charges ", courbes effectuées par le joueur en se servant de fort de la boule et des pentes du jeu afin d'éviter les boules gênantes.

                 Lieux d'amitiés et de convivialité, les sociétés de boule de fort ont toujours représentés un espace privé où les hommes pouvaient se retrouver pour converser sur la vie de leur village.